Organisation du réseau

Organisation

Organisation du réseau

L'organisation du réseau télédétection INRAE

Le réseau est animé par un binôme qui s'appuie sur un bureau de correspondants de différents départements INRAE.

structure
© INRAE
Pour nous contacter, cliquez sur CONTACT et choisissez votre destinataire dans la liste déroulante.

 

Les animateurs du réseau

Mathieu Fauvel

Mathieu Fauvel

Département ECODIV (Ecologie et biodiversité)

Mathieu Fauvel (Senior Member, IEEE) a reçu le doctorat. Diplômé en traitement de l'image et du signal de l'Institut technologique de Grenoble, Grenoble, France, en 2007. De 2008 à 2010, il a été chercheur post-doctoral au sein de l'équipe MISTIS, Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique (INRIA). De 2011 à 2018, il a été Maître de Conférence au laboratoire DYNAFOR (INRA) et l'ENSAT de l'Institut National Polytechnique de Toulouse, Toulouse, France. Depuis 2018, il est Chercheur à l'INRAe et au CESBIO-lab. Ses intérêts de recherche sont la télédétection, l'apprentissage statistique et le traitement d'images.

Anne Richer-de-Forges

Anne Richer-de-Forges

Département Agroécosystèmes

Anne Richer-de-Forges est pédologue-cartographe à l’unité Info&Sols INRAE à Orléans depuis 2004. Elle s’est spécialisée en Digital Soil Mapping (cartographie des sols par modélisation statistique) ce qui l’a amenée à s’intéresser aux données de télédétection en tant que variables environnementales spatialisées en lien avec les facteurs de contrôle de la formation des sols. Elle coordonne le Centre d’Expertise Scientifique « Cartographie Numérique des sols » Theia.

Le Bureau

Le bon fonctionnement du réseau est assuré par un bureau constitué par des correspondants de différents départements INRAE.

Pour le département ACT (Action, transitions et territoires) :

Sylvie Durrieu

Sylvie Durrieu

Sylvie Durrieu a obtenu un diplôme d’ingénieur de l’Ecole Nationale du Génie Rural des Eaux et des forêts (INA-PG 85- ENGREF 89), un doctorat en télédétection et une HDR (2018). Elle a travaillé à l'Inventaire Forestier National jusqu'en 1999. Depuis plus de 20 ans, ses sujets de recherche au sein d’IRSTEA puis d’INRAE portent principalement sur l’utilisation de la technologie Lidar (terrestre, aéroporté et spatial) pour le suivi des écosystèmes forestiers, en s’appuyant sur le lien structure-fonctionnement, en mobilisant données expérimentales et simulations physiques du signal, mais aussi des données issues d’autres capteurs, en particulier imageurs optiques. De façon plus ponctuelle, elle s’est aussi intéressée aux questions de l’impact environnemental des systèmes d’Observation de la Terre.

Kenji Ose

 

Eric Barbe

 

Pour le département Agroécosystèmes :

Marie Weiss

Marie Weiss

Marie a obtenu un diplôme d'ingénieur en traitement du signal et des images de l'ENSEEIHT (Toulouse, France) en 1995 et un doctorat (Université de Nice Sophia-Antipolis, France) en 1998. Ingénieure de recherche à INRAE, ses principaux intérêts de recherche sont le développement et la validation d'algorithmes pour l'estimation de variables biophysiques telles que l'indice de surface foliaire (LAI) et la fraction du rayonnement photosynthétiquement actif absorbé (fAPAR) à partir de données de proxi et télédétection optique.

 

Pour le département AQUA (Ecosystèmes aquatiques, ressources en eau et risques) :

Pierre-Olivier MALATERRE

Pierre-Olivier Malaterre

Ingénieur en Chef des Ponts, des Eaux et des Forêts (X84, ICPEF), et Chercheur (DEA National d’Hydrologie, PhD, HDR), mène des recherches depuis plus de 30 ans à Inrae en Hydroinformatique. Ses principaux sujets de recherche et de développement sont l'hydraulique à surface libre, la modélisation numérique, l'optimisation et l'automatisation des canaux d'irrigation, et l'assimilation de données satellitaires pour l'hydraulique fluviale. Il coordonne l’équipe de recherche GHOSTE (Inrae, UMR G-eau), travaillant sur ces questions. Il enseigne la modélisation hydraulique, l’assimilation de données et le contrôle des canaux dans plusieurs écoles d'ingénieurs. Il fait partie des équipes scientifiques des missions Satellitaires SWOT, WiSA et Smash depuis 2015.

Pour le département ECODIV (Ecologie et biodiversité) :

Frédéric Frappart

 

Pour le département MathNum (Mathématiques et numérique) :

Renaud Marti

Renaud Marti

Renaud Marti est ingénieur de recherche INRAE, au sein de l’UMR TETIS (Territoires, Environnement, Télédétection et Information Spatiale, Maison de la télédétection, Montpellier). Ses travaux visent à proposer une restitution numérique de l’environnement, sous la forme de cartographies d’occupation et d’usage du sol, de métriques paysagères et d’indicateurs spatialisés en lien avec les processus écologiques associés à la dynamique des réservoirs, vecteurs, et agents pathogènes, afin d’intégrer cette information spatiale dans des modèles spatialisés, prédictifs des zones et périodes à risque de maladie. Il est co-animateur du centre d’expertise scientifiques « Risques et Maladies Infectieuses » (CES RMI) du pôle Theia de l’infrastructure Data Terra.

Dino Ienco

Dino Ienco

Dino Ienco a reçu le doctorat en Informatique de l'Université de Torino, Italie en 2010. De 2011 à 2021, il a été chargé de recherche à l'UMR TETIS et depuis 2022 il est Directeur de Recherche INRAe au sein de la même unité de recherche. Ses activités de recherche se focalisent principalement sur l'analyse de données spatio-temporelles (dont les données de télédétection) à travers de techniques d'apprentissage automatique (i.e. Deep Learning) pour des applications en lien avec le suivi des espaces agricoles et naturels.

 

Date de modification : 14 décembre 2023 | Date de création : 10 novembre 2022 | Rédaction : Anne Richer-de-Forges